Un employeur peut-il tester mes compétences avant l’embauche ?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Pourquoi tester les compétences du futur employé ?

Vous postulez ou recrutez pour un emploi et vous vous demandez si un employeur peut réaliser un Test de compétences avant embauche ?  Une entreprise peut se permettre d’évaluer, par le biais d’un essai professionnel , les qualifications et les aptitudes d’un candidat à occuper l’emploi proposé. Autrement dit, l’objectif pour l’employeur est de tester un candidat en situation réelle de travail au sein de sa structure. Ce test prend la forme d’un examen pratique de courte durée (pouvant aller de quelques heures jusqu’à quelques jours). Cet essai permet de confirmer les connaissances nécessaires au job à pourvoir, comme par exemple une bonne capacité rédactrice ou la connaissance de certains outils informatiques, la capacité à fabriquer telle ou telle pièce ou encore à conduire certains véhicules.

Quelle est la durée du test de compétences avant embauche ?

L’évaluation peut durer jusqu’à 40 heures sur 5 jours. Un tuteur, salarié de l’entreprise, sera chargé de vérifier les compétences du candidat en lui confiant des tâches à réaliser. Pendant cette période, le bénéficiaire conserve son statut de demandeur d’emploi. À l’issue de l’évaluation, l’entreprise peut décider de recruter le candidat ou non. Une action de formation préalable au recrutement peut également être proposée afin d’adapter les compétences du candidat au poste envisagé.

Test compétences avant embauche

Les modalités du test de compétences avant embauche

D’habitude destiné au personnel exécutif, ce type d’essai se font de plus en plus dans le milieu encadrant. L’essai, précédant la signature du contrat de travail, est bien considéré comme étant exécuté en marge de l’entreprise et ne la relie pas au postulant lors de cette période. En effet, attention à ne pas confondre avec la « période d’essai », qui fait bien partie du contrat et se déroule après l’embauche. 

Petite parenthèse: Afin de ne pas être qualifié comme un contrat de travail, l’essai doit obligatoirement se passer en dehors des conditions classiques d’emploi des embauchés de l’entreprise. Il ne s’agit donc pas d’une prestation de travail et l’employeur ne doit pas tirer profit de cet essai.

Une méthode de recrutement par simulation

Il s’agit d’une méthode innovante car elle diffère nettement des traditionnels critères de sélection que sont l’expérience et le diplôme. L’avantage de cette méthode est la capacité à pouvoir mesurer le potentiel du candidat. Par le biais d’exercices, l’objectif est de repérer si le candidat dispose des capacités nécessaires au poste de travail proposé. En général, toutes les entreprises peuvent mettre en place ce dispositif. Un conseiller Pôle Emploi évaluera la mise en œuvre la plus adaptée au recrutement voulu.