Embaucher son premier salarié : une étape difficile à gérer


Guillaume Paour - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

Embaucher son premier salarié : les étapes

Vous vous demandez quelles obligations une entreprise doit respecter avant d’ embaucher son premier salarié? Recruter le salarié idéal tout en se pliant aux contraintes réglementaires est toujours délicat. Voici comment le mener à bien.

Votre entreprise grandit et vous ne pouvez plus faire face en solo à la croissance de l’activité ? Le moment est alors venu de recruter un salarié. Par contre, cette étape est jalonnée de contraintes d’un point de vue humain, financier et légal. Bien évidemment, on a toujours peur de se tromper de candidat car, s’il ne nous convient pas, cela peut représenter un frein par la suite. De plus, une jeune entreprise ne vaut que par la qualité de l’équipe.

Restez réaliste

Analysez vos besoins : c’est le point fondamental sur lequel vous devez vous baser pour rechercher le profil du candidat souhaité. Le rôle du premier salarié est avant tout de vous libérer des tâches opérationnelles. Contrairement à vous, qui êtes sur tous les fronts, il doit occuper un poste répondant à une fonction précise. Par exemple, cette personne peut être commercial, web-développeur, community manager etc… Lors de l’entretien, vérifiez que le candidat saura faire preuve d’autonomie. Il sera même amené à prendre des responsabilités, voire à former de nouveaux arrivants.

Faites vos comptes

A combien cela va-t-il se chiffrer ? Il s’agit sûrement de la première question qui vous vient à l’esprit. Le coût total d’un salarié comprend le salaire brut plus les charges patronales (42% du salaire brut). Par exemple, pour un smic mensuel brut de 1.480 €, elles seront de 189 € grâce à la réduction Loi Fillon). Le coût total pour l’employeur est alors de 1669 €. L’employé touchera, lui, un salaire net de 1 130 € (déduction faite des retenues sociales). N’oubliez pas d’intégrer ces charges à vos prévisionnels financiers et d’y ajouter le coût de traitement des bulletins de salaire si vous externalisez cette activité auprès d’un cabinet (comptez environ 30 € en moyenne par bulletin et moins dès le second salarié.

Embaucher son premier salarié

Respectez la loi

Les obligations réglementaires sont ce qu’il y a de plus contraignant au niveau de l’embauche. Il ne faut absolument rien oublier, sous peine d’encourir des sanctions pénales. En effet, vous devez :

  Rédiger le contrat de travail,

  Envoyer une déclaration préalable à l’embauche à l’Urssaf, au plus tard la veille de l’embauche,

  Affilier à un organisme de retraite complémentaire (l’Arrco pour les employés, l’Agirc pour les cadres),

  Etablir un registre unique du personnel avec l’identification du salarié, ses qualifications, sa date d’entrée et de sortie de l’entreprise etc…

  Tenir un livre de paie (ou conserver un double des bulletins de salaire pendant 5 ans),

  Signaler l’embauche à l’inspection du travail,

  Enfin, organiser la visite médicale avant la fin de la période d’essai.

Comme vous pouvez le voir, les démarches réglementaires restent complexes. N’hésitez pas à les déléguer à un expert-comptable ou à un avocat.

Mais vous pouvez également rajouter d’autres contraintes liées à la sécurité comme par exemple des extincteurs que vous n’auriez pas nécessairement à mettre si vous étiez seul.

Embaucher son premier salarié: les étapes

Pour synthétiser, voici les 5 étapes à suivre :

1) Définir vos besoins,

2) Evaluer le coût lié à l’embauche. Si vous souhaitez faire une simulation,

3) Choisir le contrat adapté,

4) Recruter la personne répondant à vos critères,

5) Et enfin, régulariser auprès de l’administration.