Remplacez votre salarié absent ! Quel CDD choisir ?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous avez un salarié absent en arrêt maladie ? En congé maternité ? Vous avez besoin de quelqu’un qui le remplace le temps qu’il revienne sur son poste ? La solution : le CDD de remplacement.

Choisir le CDD pour votre salarié absent !

Un CDD de remplacement est une solution  pour résoudre le manque d’effectif un temps donné. Mais, choisir le CDD, c’est choisir le point de départ du contrat et sa durée. La loi contraint chaque employeur de fixer un terme.

Soit le CDD à terme précis pour remplacer votre salarié absent

Vous pouvez conclure un CDD à terme précis pour remplacer un de vos salariés absent dès que l’arrêt maladie ou le congé maternité a une durée fixée à l’avance.

Si votre salarié prolonge son arrêt maladie initial ou commence son congé parental après un congé maternité, vous pourrez toujours renouveler le CDD. Vous pourrez donc faire succéder les CDD, sans respecter un délai entre les deux contrats. Pour autant, la durée maximale de ce renouvellement est de 18 mois.

L’inconvénient du terme précis est la date échéance. En effet, vous devez :

  • rédiger un nouveau contrat,
  • réaliser une nouvelle déclaration d’embauche,
  • et payer l’indemnité de précarité et les congés payés pour chaque contrat.

salarié absent

Soit le CDD à terme imprécis pour remplacer votre salarié absent

La loi vous autorise à conclure un CDD à terme imprécis, mais attention il conviendra d’indiquer dans le contrat de travail,  par exemple, « jusqu’à la fin de l’absence de Monsieur X ». Cette solution est très favorable dans le cas d’arrêts de travail successifs d’un de vos salariés. La durée de 18 mois maximum étant inapplicable.

Malgré le terme imprécis, il faudra fixer une durée minimale à ce CDD qui peut correspondre à la durée du premier arrêt de travail de votre salarié absent.

L’inconvénient du terme imprécis reste tout de même que vous ne pouvez pas rompre le CDD jusqu’au retour du salarié absent, sauf faute grave, inaptitude, force majeure ou rupture d’un commun accord.

Astuce : vous pouvez commencer par conclure un CDD à terme précis, en fonction de l’arrêt de travail de votre salarié absent, puis le renouveler avec un terme imprécis si l’absence est prolongée.