Ouvrir son premier compte en banque professionnel


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Ouvrir son premier compte en banque professionnel

Vous vous lancez dans la création d’entreprise et devez ouvrir un compte en banque professionnel. En fonction de votre activité, vous ne savez pas quelle banque choisir ? A quels services souscrire ? Et comment ouvrir son premier compte en banque professionnel ? Laissez easy Compta, votre expert-comptable, vous aiguiller vers de bons conseils sur ce sujet. Etant donné la variabilité présente sur les services et tarifs des divers établissements bancaires, vous, créateurs, serez bien inspirés d’accorder à cette étape toute l’attention qu’elle mérite.

Peu d’entrepreneurs le savent, mais l’ouverture d’un compte en banque professionnel lors de la création d’une entreprise est obligatoire. Seules les entreprises individuelles échappent à cette obligation; mais elles doivent, depuis janvier 2015, posséder un compte propre à leur activité, afin de séparer les transactions professionnelles et privées. Tout en évitant les confusions fiscales et comptables.

1. Des services adaptés

En fait, en plus d’être obligatoire pour la plupart des formes juridiques d’entreprise, on vous le conseille puisque les banques ont une gamme de services adaptés à la gestion d’une entreprise. Effectivement, elles proposent des packages comprenant services de gestion (consultation des comptes en ligne, relevés bancaires, assurances…), des moyens de paiement (CB, chéquiers, RIB) ainsi que des autorisations de découverts. En général, pour ces offres, les tarifs oscillent entre 25 et 40€ par mois.

Ensuite, d’un établissement à un autre, les services proposés sont spécifiques à tel ou tel type d’entreprise : paiement en ligne sécurisé, cartes bancaires internationales, virements à l’étranger, etc. Il est donc indispensable de comparer les offres et de consulter la grille tarifaire de ce type d’opérations… qui peuvent s’avérer très onéreuses.

Compte en banque professionnel

2. Bien choisir votre conseiller

Outre les tarifs, le choix de l’agence est, lui aussi, essentiel. Par exemple, si votre projet nécessite un emprunt, il n’y a pas d’autre solution que de domicilier les comptes de l’entreprise dans l’établissement bancaire prêteur. Sinon, libre à vous de choisir l’agence qui vous souhaitez, même si nous vous conseillons la proximité géographique. En effet, ce sera un avantage de poids si vous déposez des chèques récemment ou plus simplement si vous devez vous y rendre fréquemment. De plus, choisissez l’établissement où vous avez le meilleur contact avec le conseiller. Le relationnel s’avère primordial, surtout lors de moments difficiles pour votre entreprise, où le conseiller pourra vous proposez des moyens de financements.

En revanche, une banque peut également refuser de vous ouvrir un compte bancaire pour votre projet. Dans ce cas, la banque devra tout de même vous adresser une attestation de refus. Si cela arrive, l’entrepreneur doit aller à la Banque de France, qui lui indiquera une agence où un compte vous sera ouvert d’office.

Ci-dessous, les 5 étapes clés à respecter :

1. Choisir sa banque 

Après avoir pris soin de comparer les services proposés et les tarifs.

2. Verser le montant du capital social

Sur un compte de dépôt de capital. Il restera bloqué jusqu’à la création effective de l’entreprise. La banque vous remettra alors une attestation de dépôt de capital, indispensable pour la suite.

3. Immatriculer la société

Auprès du Centre des formalités des entreprises (CFE) compétent : CCI pour un commerçant, chambre de métiers pour un artisan, URSSAF pour une profession libérale.

4. Attendre l’extrait K-Bis

Qui vous sera délivré par le tribunal de commerce après votre immatriculation.

5. Débloquer le capital

En présentant à la banque un dossier complet (avec K-Bis, statuts, bail commercial, etc.), l’argent est ainsi transféré sur le compte professionnel. Vous pouvez commencer à l’utiliser.