L’indemnité kilométrique vélo


Patrick Maurice - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

L’indemnité kilométrique vélo

Une indemnité kilométrique vélo (IKV) pour les salariés qui pédalent entre leur domicile et leur lieu de travail… C’est possible et elle est même exonérée de cotisations!

L’employeur peut prendre en charge, tout ou partie des frais engagés par ses salariés pour leurs déplacements à vélo ou à vélo à assistance électrique entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail, sous la forme d’une “indemnité kilométrique vélo”.

Précision importante : cette prise en charge par l’employeur est facultative.

Un montant maximum

Le montant de l’indemnité kilométrique vélo se fixe ainsi à 25 centimes d’euro par kilomètre.

Un cumul possible avec la prise en charge des abonnements aux transports publics

Le bénéfice de l’indemnité kilométrique vélo se cumule avec la prise en charge obligatoire des abonnements aux transports collectifs. Mais également au service public de location de vélo (Vélib ou Vélo’v par exemple) pour certains trajets de rabattement vers une gare ou une station. Le tout sous condition que ces abonnements ne permettent pas d’effectuer ces mêmes trajets.

Vous vous demandez ce qu’est concrètement un trajet de rabattement ? Le trajet de rabattement effectué à vélo pris en compte pour le calcul de la prise en charge des frais engagés pour se déplacer à vélo correspond à la distance la plus courte entre la résidence habituelle du salarié ou le lieu de travail et la gare ou la station de transport collectif.

Les indemnités kilométriques vélo

En clair, ce trajet doit :

  • permettre au salarié de rejoindre une gare ou une station de transport en commun;
  • ainsi que correspondre à la distance la plus courte, soit entre le lieu de travail et la gare (ou la station de transport collectif), soit entre la gare (ou la station de transport collectif) et la résidence habituelle du salarié.

Indemnité kilométrique vélo – éxonérée de cotisations et d’impôt sur le revenu

L’indemnité vélo est donc exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu à condition de respecter une double limite :

  • elle ne doit pas dépasser 25 centimes d’euro par kilomètre ;
  • l’exonération ne joue que dans la limite de 200€ par an et par salarié (incluant la prise en charge par l’employeur des frais de carburant ou d’alimentation de véhicules électriques lorsque celui-ci prend en charge les frais de transport personnels).

L’indemnité kilométrique vélo peut donc représenter une occasion pour l’entreprise de participer au bien-être de ses collaborateurs grâce à l’activité physique!