Combien coute une Peugeot 3008 Diesel dans une entreprise ?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Quel coût pour une Peugeot 3008 ? Tout d’abord, la Peugeot 3008 est l’une des voitures les plus appréciées en entreprise. Petite question : quel est son coût réel en tenant compte des taxes fiscales diverses et variées ? Pour illustrer l’article et l’étayer par des chiffres, nous retenons donc une Peugeot 3008 1.6 BLUEHDI 100 S&S ACTIVE au prix de 29 000 euros.

Nous avons ainsi voulu à travers cet exemple démontrer que le coût d’une voiture ne se limite pas au prix d’achat et aux assurances. Démonstration.

Première hypothèse : Nous supposons que l’achat de cette Peugeot se fait en empruntant sur 4 années. Décomposons l’opération.

Le coût d’achat du véhicule et des intérêts d’emprunt

  • Le prix du véhicule est de 29.000 euros TTC – Il n’y a pas de récupération de TVA car c’est un véhicule de tourisme,
  • Le prix de la carte grise est d’environ 300 euros
  • Les intérêts liés à l’emprunt de 4 années seront de 1.200 euros environ,
  • Le véhicule se revendra 4 années après avec un total de  80.000 kilomètres. L’entreprise recevra une somme de 15.000 euros. Prix que l’on met en moins du coût de revient.

Au final, on obtient un premier sous total du coût du véhicule avec les intérêts de 15.500 euros.

L’entretien du véhicule tient compte des kilomètres, de l’assurance …

  • Avec une consommation de 6 litres aux cents, le prix du carburant pour 80 000 kilomètres est de 6700 euros,
  • On tient compte d’une visite annuelle, d’un changement de pneumatiques et de quelques autres dépenses pour un total  de 5.000 euros,
  • Une assurance pour 4 années à hauteur de 2.400 euros

Le deuxième sous total pour la partie entretien et assurance pour 4 années s’élève à 14.100 euros

coût Peugeot 3008

La fiscalité est un élément du coût Peugeot 3008

Dans une entreprise, la fiscalité est un élément important. Nous avons vu précédemment que l’entreprise dépense de l’argent pour la Peugeot 3008. L’avantage est que ces dépenses vont aller en moins du bénéfice et permettra de payer moins d’impôt. Cependant, la société va devoir payer des taxes supplémentaires et des avantages en nature. Commençons par ces pénalités fiscales.

La TVS doit être payée chaque année

La TVS est un impôt que l’on paye chaque année. L’avantage de la Peugeot 3008 comme la plupart des voitures modernes est un C02 relativement bas : 103 g/km. Soit un coût annuel de 412 euros par an, soit 1.648 euros pour 4 années.

La TVA n’est pas récupérable

La TVA n’est jamais récupérable sur un véhicule de type VP. C’est une décision du législateur que les véhicules servant au transport des personnes ne peuvent donner lieu à aucune récupération de la TVA.

Le montant de déduction du prix du véhicule est limité à 18.300 euros

C’est donc un problème récurrent que rencontre les entreprises. Elles ne peuvent pas déduire la totalité du prix du véhicule au delà de 18.300 euros en moyenne. Ce montant peut même être rehaussé ou diminué !

En l’occurence, le montant déductible ne sera pas de 29.000 euros (le prix d’achat) mais de 18.300 euros.

Un avantage en nature doit également être compté

Nous supposons que ce véhicule doit également faire l’objet d’un avantage en nature pour tenir compte de la faculté de s’en servir à titre privé. Nous tiendrons ainsi compte d’un avantage de 12 % se calculant sur le prix du véhicule, soit une base annuelle de 1.648 euros ou 290 euros par mois. Cette somme viendra donc se rajouter en avantage en nature. Supposons que la personne bénéficiaire soit dirigeant salarié de la société, cela coutera sur le bulletin de salaire, un montant de retenues salariales et charges patronales de 174 euros mensuellement, soit 8.352 euros pour 4 années. 

Parallèlement, le dirigeant devra donc déclarer cet avantage dans sa déclaration d’impôt sur le revenu !

Le vrai prix du véhicule est le suivant sur une durée de 4 années

Sur 4 années, le vrai prix du véhicule pour 4 ans est le suivant :

  • coût d’investissement : 15 500 euros,
  • Entretien : 14.100 euros,
  • Pour mémoire, Réintégration fiscale : 10.700 euros,
  • TVS : 1.648 euros,
  • Avantage en nature : 8.352 euros,
  • Economie d’impôt sur les sociétés (15.500 euros + 14.100 euros -10.700 euros + 8.352 euros) * 28% = 7518 euros

Au final, la vraie sortie d’argent pour la société sera de 32.082 euros, soit 8.020 euros par an.

Pour conclure, si vous êtes dirigeant, il est peut être temps de bien réfléchir aux avantages d’inscrire son véhicule à l’actif du bilan et peut être de privilégier soit :