Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous souhaitez mieux comprendre les performances d’une entreprise ? Ainsi, vous trouvez que le compte de résultat est insuffisant ? Vous devriez voir les SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion). Tour d’horizon avec easy Compta.

Les SIG sont un indicateur de gestion avant tout

Les SIG sont un indicateur de gestion issu du Plan Comptable Général utilisé en comptabilité analytique. Ils sont particulièrement appréciés par les contrôleurs de gestion.

Cela consiste à présenter le compte de résultat en cascade, rubrique après rubrique. D’où le nom de solde intermédiaire puisqu’un résultat partiel est calculé à chaque niveau de production. Chaque SIG est le cumul du solde précédent auquel se greffent d’autres postes spécifiques, le dernier solde étant le résultat comptable.

Les SIG permettent d’analyser avec une finesse plus importante la performance de l’entité (société ou entreprise individuelle) à chaque étage contrairement au compte de résultat qui, sous sa forme classique, ne décompose le résultat global qu’en résultat d’exploitation, résultat financier et résultat exceptionnel.

Mais l’approche en compte de résultat qui respecte le cadre de la comptabilité financière ne donne pas toute l’information dont a besoin un gestionnaire pour piloter son entité.

Le résultat d’exploitation est un vaste bloc qui nécessite d’être décomposé en :

marge commerciale pour voir comment évoluent les ventes de marchandises proportionnellement aux achats de marchandises ;

production de l’exercice qui s’apparente à une marge industrielle pour voir comment se comportent les coûts d’achats par rapport aux prix de vente des produits ;

valeur ajoutée qui traduit la production de l’exercice moins les charges externes ;

l’excédent brut d’exploitation (EBE) qui reprend donc le solde précédent plus les subventions, moins les charges de personnel et les impôts.

Pour obtenir le résultat d’exploitation, il suffit d’intégrer à l’EBE tous les produits et toutes les charges liés à l’exploitation qui n’ont pas encore été pris en compte.

Un résultat courant avant impôt calcule la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier.

En y ajoutant le résultat exceptionnel, on obtient le résultat de l’exercice.

Les SIG offrent des avantages

L’autre avantage des SIG est de mesurer chaque poste du compte de résultat. Pas seulement en valeur absolue, mais également en pourcentage du chiffre d’affaires, ce qui permet à leur utilisateur de connaître le poids de chaque poste dans l’activité globale de l’entité.

En conclusion, les SIG constituent un  outil intéressant. Ainsi, ils offrent au dirigeant d’évaluer la contribution de chaque sous-ensemble économique. Non seulement dans la performance globale de son entité. Mais également dans leur évolution dans le temps.