Crédit bail ou emprunt ?


Patrick Maurice - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

Votre société souhaite investir dans du nouveau matériel ou tout simplement acquérir une nouvelle voiture. Ainsi, vous allez  hésiter entre le crédit bail et le financement classique. C’est une habitude de se poser la question. De plus, les taux n’ont jamais été aussi bas. Et enfin , les tableaux qui vous sont présentés ne sont pas limpides. Alors que choisir ? Pourtant, les différences ne sont pas aussi importantes qu’elles ne paraissent. Crédit bail ou emprunt sont avant tout des méthodes de financement. Tour d’horizon rapide sur ces 2 méthodes de crédit bail ou emprunt.

Le crédit bail paraît plus souple que l’emprunt

Dans le cas du crédit bail, l’entreprise va solliciter soit une banque soit un établissement spécialisé (comme les départements financiers des constructeurs automobiles par exemple). L’entreprise aura à sa disposition un bien pour une période déterminée contre un loyer. A la fin du contrat de crédit bail, l’entreprise pourra :

  • soit rendre le bien pour repartir sur un autre crédit bail,
  • soit l’obtenir pour une somme définie lors de la conclusion du contrat. Ce que l’on appelle lever l’option d’achat.

Dans le cadre d’un emprunt, c’est l’entreprise qui s’endette auprès d’une banque ou d’un établissement spécialisé. L’emprunt est remboursable sur la période.

credit bail ou emprunt

Les principales différences entre le crédit bail ou emprunt

Les différences  entre les deux modes de financements sont :

  • L’entreprise est tout de suite propriétaire avec un emprunt du bien alors qu’elle devra attendre la fin du crédit bail pour le devenir.
  • L’avantage du crédit bail est l’absence d’avance de la TVA. Par exemple, un bien de 100 000 euros nécessitera un paiement de 120 000 euros TTC par l’entreprise. Dans le cas d’un crédit bail, le paiement du loyer se fera TTC également, mais cela évitera à l’entreprise de trouver des fonds pour financer la TVA avant de se faire rembourser.
  • Généralement, le crédit-bail a un taux d’intérêt légèrement plus élevé mais cela n’est pas toujours vrai.
  • La banque sera plus à l’aise en cas de défaillance de l’entreprise avec le crédit bail.
  • L’emprunt est utilisé souvent dans des achats de type fonds de commerce. On retrouvera plus spécialement le crédit bail dans des achats de véhicules par exemple.

Un exemple de différence de coût entre crédit bail et emprunt

Il s’agit d’un vrai exemple de financement d’un Citroën DS 7 CROSSBACK Blue HDi 180 Automatique Grand Chic au prix remisé de 47 869 euros TTC. En effet, la TVA ne se récupère pas pour les véhicules de tourisme.

Le crédit bail du véhicule assure une facilité de paiement

Le crédit bail proposé par le conseiller commercial offre une grande simplicité :

  • 1 carte grise de 421 euros,
  • 1 premier loyer majoré de 14.147, 76 euros,
  • 35 autres loyers mensuels de 964,38 euros TTC,
  • 1 option finale de 4.715,92 euros,
  • 1 nouvelle carte grise de 421 euros qu’il faudra avoir au moment de l’option finale puisqu’il y aura changement de propriétaire,
  • Soit un coût total de 53.459 euros

L’emprunt sur un véhicule coûte en règle général moins cher

Nous reprenons le même véhicule de 47.869 euros et nous demandons un financement de 36 mois (sans versement majoré) au taux de 1% et 200 euros de frais de dossiers.

Le montant des mensualités sera de 1.350,29 euros (plus que les loyers du crédit bail, mais pour rappel il n’y a pas eu de loyer majoré de 14.147 euros, ni d’option finale de 4.715 euros).

Donc en se résumant :

  • 1 carte grise de 421 euros,
  • 36 loyers de 1.350,29,
  • frais de dossiers à 200 euros
  • Soit un coût total de 49.231 euros

En conclusion, l’acquisition du véhicule par le biais d’un emprunt coûte 4.227 euros de moins à l’entreprise.

Pour finir, pensez avant tout à la facilité du financement et son coût.