Comment évaluer un fonds de commerce ?


Patrick Maurice - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

Vous vous apprêtez à acquérir un fonds de commerce mais vous n’êtes pas sûr que le prix qui vous est proposé soit juste. Ou tout simplement, vous en êtes encore à la phase des négociations. Comment évaluer un fonds de commerce avec justesse ?

Les éléments à prendre en compte pour évaluer un fonds de commerce

Même s’il arrive qu’un fonds de commerce ne se négocie que sur la base du droit au bail, d’autres éléments sont à prendre en compte dans le prix. Il s’agira ainsi :

  • d’étudier attentivement la clientèle, sa taille et sa qualité.
  • d’inclure le nom commercial, l’enseigne, les brevets et les licences détenues par le cédant.
  • d’apprécier la valeur des contrats. Pensez par exemple aux éventuelles franchises ou concessions.
  • de réaliser une estimation du prix du matériel et du mobilier servant à l’exploitation.
  • enfin, d’ajouter le coût des marchandises et du stock.

La somme de tous ces postes est-elle comparable au prix proposé pour le droit au bail ? Si la réponse est non, il est peut-être temps de pousser les négociations. (Conseil d’expert : vous pouvez déléguer les tractations à votre avocat ou votre expert-comptable. En plus de bénéficier de l’aide d’un professionnel vous préservez ainsi votre relation avec le cédant. Dans les premiers mois de votre future exploitation, vous en serez sans doute heureux.)

Les éléments qui ne font pas partie du fonds de commerce

Lorsque vous achetez un fonds de commerce, vous n’héritez pas de tous les éléments de l’entreprise. Plus précisément, vous n’êtes concerné ni par les créances ni par les dettes de l’ancien exploitant. Vous restez tout de même tributaire de certains de ses choix qui impacteront votre activité : la localisation géographique, la profondeur du bâtiment et sa façade par exemple. Obtenir un local situé à l’angle d’une rue marchande favorisera de façon logique votre commerce. Ces points pourront avoir un impact sur le prix qui n’est pas à négliger.

Même si vous décidez de mener les négociations vous-même, vous pouvez confier l’appréciation de l’offre de reprise à un expert-comptable. N’hésitez donc pas à faire appel à easyCompta pour vous aider à réaliser cette évaluation.