Politique d’approvisionnement, comment bien gérer ses stocks


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Comment bien gérer ses stocks et son approvisionnement ?

Les stocks regroupent l’ensemble des matières et produits qui appartiennent à une entreprise à une date donnée dans l’attente de leur utilisation ou de leur vente. Ils sont une composante du besoin en fonds de roulement de l’entreprise et représentent donc un montant qu’il va falloir financer. Optimiser la gestion de son stock et donc de son approvisionnement consiste à disposer d’un stock suffisant afin de ne pas être en rupture, mais pas trop important afin de limiter les coûts (immobilisation financière, stockage, assurance) ainsi que les risques (frais de dépréciation: surstock obsolescence …)

Pourquoi bien gérer ses stocks?

Quel objectif?

Le bon niveau de stock est celui qui se traduit par l’absence de rupture, au niveau de rotation de stock satisfaisant pour éviter sa dépréciation et une optimisation des coûts liés aux approvisionnements et au stockage. Cela nécessite donc de la part du dirigeant une bonne connaissance des tendances du marché, idéalement matérialisée par des prévisions de ventes, et la maitrise des conditions d’approvisionnement (minimum de commandes, délais, frais de livraison, …).

Le contexte

Afin de bénéficier de conditions d’achat plus favorables et maintenir leurs marges, les dirigeants de TPE sont souvent tentés de commander plus. Ce n’est pas forcément un bon calcul car ils peuvent se retrouver avec plusieurs années de stock qui; au final, représente un cout plus élevé que l’économie réalisée.Politique d'approvisionnement, comment bien gérer ses stocks

Comment bien se servir de ses stocks?

Les étapes

  • Réaliser des prévisions de vente. Cela consiste à anticiper les besoins des clients afin de disposer du stock suffisant avant l’arrivée des commandes. Pour cela le dirigeant utilise l’historique des statistiques de vente.
  • A partir des besoins estimés de l’entreprise, prendre en compte:
    • la notion du délai de réapprovisionnement et les éventuels aléas liés aux approvisionnements (transports, risque de pénurie, …)
    • l’analyse des coûts d’approvisionnement dans leur globalité. Les prix d’achat qui sont souvent dégressifs avec les quantités commandées ainsi que les couts logistiques; qui peuvent comporter plusieurs éléments tels que les frais de port ou les coûts d’assurance.
    • Le dirigeant peut alors faire son arbitrage entre les trois coûts qui caractérisent la politique d’approvisionnement: le coût des approvisionnements, le coût des stocks et le coût de la rupture.
  • Etablir un stock de sécurité sur les produits stratégiques de l’entreprise selon le principe de Pareto; 20% des produits représentent 80% du chiffre d’affaires.

Méthodologie et conseils

  • Lors de la première commercialisation d’un produit; on ne dispose pas d’une suffisamment bonne connaissance du marché pour établir des prévisions de vente fiables. Préférez la sécurité en limitant les quantités commandées plutôt que la rentabilité en commandant un stock important pour bénéficier d’un tarif plus avantageux.
  • Internet offre au dirigeants de TPE des solutions à leur problématique de stock:
    • rechercher des grossistes à l’étranger avec des minimums de commandes moins importants qu’en France;
    • utiliser les sites d’achat participatifs qui permettent de bénéficier de prix avantageux indépendamment des quantités commandées;
    • ainsi que revendre ses surstocks sous forme de lots sur les places de marché.

Si vous souhaitez plus d’informations sur comment gérer son entreprise, et notamment comment gérer ses dépenses, consultez notre article dédié ! A bientôt avec easy Compta !