Start up: délivrer plutôt que de laisser traîner !


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Start-up: délivrer plutôt que de laisser traîner !

Un ancien associé d’un gros cabinet de stratégie considère la création d’une start-up à croissance accélérée. Il regroupe donc une team et prend en compte les domaines qui, d’après lui, vont connaitre de grands changements dans les prochaines années; l’agriculture, la médecine, l’énergie, … Pour chaque milieu, il recherche quels sont les futurs domaines d’inflexion, comme la démographie, le réchauffement climatique, … Pour chacun de ces domaines, les équipes passent plusieurs semaines à analyser les tendances et prévoir d’éventuels changements auxquels ils pourraient répondre. A la fin de 6 longs mois, le fondateur abandonne le projet. Cette histoire vraie résume bien que la probabilité de trouver l’idée du siècle en travaillant isolé est faible. Mais alors, comment être sûr de son produit ou de son service avant de le délivrer?

De multiples start upers soulignent qu’ils préfèrent ressentir en permanence le contact avec le marché. En considérant qu’une organisation nouvelle qui évolue dans un milieu incertain doit vite décoller, (car il y a de fortes chances qu’elle doive faire évoluer son produit de toutes façons) il est essentiel de se lancer le plus vite afin d’adapter le projet dépendant des résultats précédents.Start up délivrer plutôt que de laisser traîner !

La culture de faire plutôt qu’attendre!

Certains meneurs de start-up iront jusqu’à dire qu’il s’agit désormais d’une culture du « faire« . Que c’est en livrant des travaux, même incomplets, même un peu irréfléchis de temps à autre; qu’on parvient à faire des découvertes majeures! Si vous faites appel à un ingénieur pour développer un logiciel, il visera le produit parfait, mettra une année à faire quelque chose pour monter jusqu’à plusieurs millions de visiteurs sans bug, mais il ne pourra se concentrer sur l’ensemble des domaines, ce qui fait que les utilisateurs viendront se servir de son application, la fiabilité, le service client, la facilité de s’en servir …

La meilleure chose pour une start-up, c’est de s’apercevoir de ses erreurs via des appels incessants de clients, ils constitueront alors la meilleure vision d’expérience utilisateur qui soit. Recevoir des centaines d’emails, de coups de fils, d’évaluation négatives sur un moment permet de réaliser que vos données comptent réellement! Plutôt que de chercher l’erreur sur votre produit, il faut primer l’exécution sur l’idéation. Le premier facteur de croissance et d’accélération est basé sur l’innovation apportée sur le marché. Qu’elle soit technologique ou non, elle grandit plus vite car les autres non pas été capables d’apporter la même proposition de valeur.

Tu peux être innovant sans être une entreprise si tu es incapable de délivrer. Non seulement de délivrer mais également dans les délais impartis. Définissez le temps de livraison au début du travail, tout au début du calcul.  Il faut se poser les bonnes questions; Si on estime à 6 mois le temps d’un projet, « qu’est ce que tu peux tenir en 6 mois? », Si tu veux faire mieux, tant mieux, mais au bout de 6 mois, on a quoi? » C’est la meilleure solution pour maintenir l’hyper croissance!