Rachat Pharmacie, quelles sont les solutions de financement à disposition des pharmaciens ?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Le rachat pharmacie est une étape de taille dans le parcours professionnel d’un pharmacien. D’abord parce qu’il s’agit d’une opération très encadrée par la loi : il n’est pas question de s’installer n’importe où en achetant n’importe quel local. Ensuite parce que financièrement, il s’agit d’un investissement conséquent que les banques soutiennent peu. En effet, si vous pouvez souscrire un emprunt pour le rachat du fonds de l’officine  elle-même, rares seront les établissements qui accepteront de couvrir aussi l’achat du stock. Comment s’installer sans se ruiner dans ce cas ? Voici quelques étapes à respecter pour financer le rachat d’une officine. Point avec l’Expert Comptable Lyon : easy Compta

Etape n°1 : le rachat pharmacie nécessite un apport personnel

Dans un premier temps, comme tout entrepreneur qui s’installe, vous devez voir un apport personnel. Cet apport vous permettra d’engager sereinement les négociations avec le propriétaire de votre future officine ainsi qu’avec votre banque.

Quel est l’apport minimal conseillé pour le rachat d’une pharmacie ?

Les experts conseillent généralement un apport minimal de 20% du coût d’achat. Selon le montant et la rentabilité attendue de l’officine, ce pourcentage pourra s’élever jusqu’à 35%.

Vous souhaitez déterminer le montant exact de votre apport ? Nos experts étudient avec vous toutes subtilités de votre dossier de rachat.

rachat pharmacie

Etape n°2 : négociation de l’emprunt bancaire pour le rachat d’une officine

Une fois votre apport personnel sécurisé, vous chercherez ensuite un financement complémentaire. Celui-ci prendra généralement la forme d’un emprunt bancaire. Votre dossier bien ficelé en main, vous irez donc consulter plusieurs banques (conseil d’expert : ne vous limitez pas à votre banque habituelle, une mise en concurrence et quelques rendez-vous peuvent vous garantir de bien meilleurs taux). La qualité de l’emprunt dépendra bien sûr de votre situation financière mais ne négligez pas l’importance d’une bonne présentation pour remporter les négociations. La durée de l’emprunt sera de 12 années voire parfois et exceptionnellement sur 15 ans.

Etape n°3 : comment gérer le rachat du stock de la pharmacie

Toutefois, comme nous l’évoquions tout à l’heure, l’emprunt bancaire couvrira rarement tous vos frais d’acquisition. Cela ne vous oblige pas pour autant à vous ruiner pour racheter le stock de la pharmacie cible. Vous pouvez négocier directement avec le propriétaire de l’officine et signer ce que l’on nomme un crédit vendeur. Le cas échéant, le cédant vous prêtera lui-même son stock et vous vous engagerez à le rembourser selon des mensualités fixées (généralement sur une année). Ce crédit vendeur peut même s’étendre au fonds de commerce. Ce dernier cas restera tout de même rare, puisqu’il s’agit d’un risque conséquent pour le cédant.