Immobilisations et traitement comptable


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Immobilisations et traitement comptable

Pour rappel, les immobilisations sont pour l’entreprise un actif d’utilisation durable. En d’autres termes, un véhicule ou une machine outils seront des immobilisations alors qu’un stylo plastique ou une ramette de papiers seront des charges. C’est le fait que le bien ne se détériore pas lors de la première utilisation qui déterminera sa qualité d’immobilisation.

On distingue 3 types d’immobilisations :

 Incorporelles : on retrouve plus spécialement le droit au bail, les logiciels, les brevets.

 Corporelles : ce sont les biens que l’on peut toucher : les bureaux, les véhicules, les ordinateurs notamment

 Financières : on retrouve les actions acquises pour être conservées durablement comme les titres d’une filiale par exemple ou plus simplement le dépôt de garantie d’un loyer.

Immobilisations et traitement comptable

Comptablement, ces immobilisations figureront à l’actif du bilan et plus spécialement en actif immobilisé (en haut lorsque vous consultez le bilan ou une liasse fiscale).

Généralement, il convient d’incorporer les frais annexes liés à la mise en service de l’immobilisation.

Les immobilisations seront enregistrées de la façon suivante :

 Incorporelles en comptes de classe 20

 Corporelles en comptes de classe 21

 Financières en comptes de classes 26 ou 27

Le montant de l’immobilisation restera au bilan jusqu’à sa sortie de l’actif (mise au rebut, cession).