Récompenser votre salarié ? Pensez à la prime exceptionnelle !


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous souhaitez récompenser votre salarié pour son travail de qualité fourni durant l’année ou pour l’apport d’un client important ? Avez-vous pensé à verser une prime exceptionnelle ? Easy compta vous révèle les bienfaits et les dangers de cette pratique.

Prime exceptionnelle = motivation pour votre salarié

Pour récompenser votre salarié pour son travail de qualité, vous avez peut être pensé à une promotion en lui proposant un autre poste. Mais, sera-t-il compétent ? Ce n’est pas certain. La prime exceptionnelle permet d’éviter ce danger.

Avez vous déjà pensé à une augmentation de salaire pour récompenser votre salarié ? Cela pourrait être une bonne solution. Toutefois, aucun retour en arrière possible. Autrement dit, si vous augmentez votre salarié, vous ne pourrez pas diminuer son salaire par la suite si vous êtes mécontents de son travail.

La prime exceptionnelle reste donc la solution pour remercier votre salarié pour son travail de qualité fourni durant l’année. De plus, cela le motive à renouveler ce comportement pour toucher peut être une seconde, une troisième prime exceptionnelle.Prime exceptionnelle pour récompenser le travail de votre salarié.

 

Prime exceptionnelle = vigilance obligatoire !

Vous avez tout à fait le droit de verser des primes au salarié de votre choix, mais :

Attention à ce que la prime exceptionnelle ne soit pas discriminatoire

Vous le savez, un des grands principes de droit du travail aujourd’hui est « à travail égal, salaire égal ». Si votre salarié arrive à prouver, par exemple, que vous ne versez la prime qu’à des hommes au lieu des femmes, vous risquez de devoir le montant de la prime exceptionnelle à l’ensemble de vos salariés.

 Attention à ce que la prime ne constitue pas un usage

Sachez qu’une prime exceptionnelle ne doit pas être versée de manière constante; c’est à dire tous les mois ou tous les ans à la même date et ne doit pas être un montant fixe ou fixées selon des règles préétablies et précises.

En effet, le risque est que, dès lors que vous arrêterez de verser cette somme d’argent, votre salarié prétende à un usage d’entreprise dont il peut tirer des droits, dont le versement de la prime. Toutefois, par la suite, vous pourrez toujours supprimer cet usage par la procédure de dénonciation.

Attention la prime exceptionelle coûte les mêmes charges sociales qu’un salaire normal

En effet, la prime exceptionnelle ne génère pas d’avantages spécifiques en matière de charges patronales et de retenues salariales. Si vous cherchez à réduire les charges sociales, nous vous invitons à réfléchir au contrat d’intéressement.

Cependant, il existe une dérogation avec la prime Macron versée au mois de décembre de chaque année depuis 2018.

 

Si vous versez une somme d’argent de manière discrétionnaire à votre salarié, exigez de lui une grande discrétion !