Comment et pourquoi étendre l’influence de son entreprise?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Comment et pourquoi étendre son influence?

L’influence constitue un enjeu critique, même si ce facteur est un des moins cités. Mais comment s’assurer de la bonne gestion des parties prenantes d’une entreprise? Pourquoi chercher à étendre son influence?

Ce type de question se pose généralement à deux moment bien distincts.

Pour commencer, au lancement de l’entreprise. En effet, le « pitch » de votre système représente clairement votre influence. Or lorsqu’on se lance, on « pitch », on vend quelque chose qui n’est pas encore existant. On vend ce que l’on a pas encore fait mais qu’on va faire si on nous fait confiance. Le but de cet exposé est de partager et de faire comprendre son projet. Mais il est surtout efficace dans le but d’influencer les partenaires; afin qu’ils entrent en cohésion avec les propositions faites.

Par la suite, une fois le projet démarré, l’influence va permettre de poser le projet et de soutenir la montée en puissance de la boite. Cela se remarque encore plus chez les start ups dans des domaines numériques; leur mise sur le marché de leurs produits est extrêmement rapide . Cependant même si elles sont imbattables dans cette logique d’innovation, ces logiques peuvent devenir problématiques au sein de grosses structures ou dans le cadre d’une stratégie d’entreprise. En effet, il est dangereux mettre à disposition des biens ou services sans qu’ils soient totalement aboutis. Même si ce risque peut être pris par une nouvelle start up en développement; car il rentre en accord avec sa politique de prise de risque; il devient bien trop grand quand l’entreprise devient plus importante et commence à se pérenniser.Comment et pourquoi étendre son influence

Les organismes de contrôle

Le domaine du numérique, très sensible à ce genre de pratiques, comporte beaucoup de risques. C’est pourquoi tout est mis en oeuvre dans ces domaines afin de s’assurer de la stabilité du projet. Un rapprochement avec des organismes tels que la CNIL et la DGCCRF s’imposent donc et permettent de s’assurer de la conformité de l’utilisation des données et donc à terme de la viabilité du projet.

Le croissance est donc synonyme de « rentrer dans le rang » au niveau institutionnel, légal et technique quand il s’agit des pratiques de l’entreprise. Cela démarre notamment avec le développement de son influence, ce qui lui permettra de sécuriser et de pérenniser le développement. Par exemple, pour Uber, le problème n’est pas dans la gestion technique de son application, mais réside plutôt dans l’influence qu’elle parvient à déployer face à l’environnement institutionnel et légal, autant par rapport à l’Etat qu’à ses usagers ou employés. Cette épreuve peut paraître négligeable pour une petite entreprise en développement sur un secteur encore nouveau. Mais elle devient un passage obligatoire pour celles qui deviennent des acteurs majeurs sur le marché par la suite.