4 astuces pour dirigeant

Article

Management

du par Patrick Maurice

Vous êtes entrepreneur individuel, dirigeant de SARL ou de SAS ? Vous pouvez optimiser votre niveau de vie avec ces 4 astuces pour dirigeant. En effet, vous pouvez jouer sur 2 leviers : augmenter vos recettes et réduire vos dépenses. Nous avons recensé quelques moyens que vous pouvez utiliser au sein de votre activités.

1ère des astuces pour dirigeant : Souscription au capital TPE/PME

Il s’agit d’une opportunité pour les dirigeants qui veulent investir dans leur propre société. Ils bénéficient d’une réduction sur leur propre impôt sur le revenu. Par exemple, en ayant souscrit 10.000 euros au capital, ils bénéficieront de 1.800 euros de réduction sur leur impôt sur le revenu (soit 18%). De nombreuses conditions sont exigées, notamment la présence de salariés qui demeure la plus contraignante.

2ème des astuces pour dirigeant : CESU

Le CESU ou Chèque Emploi Service Universel est un moyen de payer des prestations relatives aux services à la personne et à certaines tâches du quotidien comme du repassage, du ménage ou des gardes d’enfants par exemple. Le CESU est financé par votre entreprise et concerne dans ce cas l’ensemble des salariés et le dirigeant. Si l’entreprise n’a pas de salarié, le dirigeant peut quand même en bénéficier jusqu’à 1.830 euros par an. En d’autres termes, l’entreprise va pouvoir :

  • verser 1.830 euros au dirigeant
  • déduire de son résultat imposable la somme de 1.830 euros
  • bénéficier en plus d’un crédit d’impôt de 25% sur le montant de l’aide, soit 457 euros.

En contrepartie, le dirigeant va bénéficier de :

  • 1.830 euros de chèques à utiliser pour payer les prestataires de services d’aides à la personne
  • une totale exonération de cette somme aux cotisations sociales, CSG/CRDS et impôt sur le revenu

améliorer vos revenus

3ème des astuces pour dirigeant : le chèque vacances

Le chèque vacances est comme le CESU, un moyen de paiement pour régler les dépenses de vacances en France et plus généralement au sein de l’union européenne.

Ce dispositif est réservé aux salariés de l’entreprise et aux dirigeants salariés et à leur conjoint. L’utilisation de ces chèques dépend des endroits qui les acceptent.

Le système est purement facultatif car l’entreprise ne prend à sa charge au maximum que 50% de la valeur des chèques (possibilité de 80% dans certaines situations précises). Cela signifie que le reste est pris en charge par le salarié. La contribution patronale est soumises aux cotisations sociales avec une exonération dans la limite de 30% du SMIC pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Le système demeure complexe sur un plan social.

4ème des astuces pour dirigeant : le ticket restaurant

Les tickets restaurants ou titres restaurants sont des moyens de paiement de préparations culinaires immédiatement consommables ou pas. Dans cette situation, 2 personnes financent le ticket restaurant : l’employeur et son salarié. La part de l’employeur est compris entre 50 et 60% de la valeur du ticket restaurant. Jusqu’à 5,36 euros (valeur 2015) de participation par l’employeur, il y a exonération de cotisations sociales.

Pour le bénéficiaire, plusieurs avantages :

  • jusqu’à 5.36 euros de participation de l’employeur, il n’y a pas de retenues salariales, ni d’impôt sur le revenu
  • c’est un pouvoir d’achat supplémentaire

Depuis septembre 2015, l’URSSAF accepte qu’un dirigeant affilié au régime général (gérant minoritaire, président de SAS) peut en bénéficier.