Gel d’emprunt ? Solution pour une difficulté financière

Article

de Gestion

du par Patrick Maurice

Gel d’emprunt, pourquoi ? Un emprunt pour une entreprise a souvent une durée comprise entre 5 à 7 année, voire 12 pour les pharmacies. Il est fréquent que la situation financière de la société évolue favorablement pendant cette période. Autrement dit, la société paie tous ses fournisseurs, rembourse son emprunt et paie son dirigeant. Cependant, il arrive que cette situation évolue défavorablement suite à diverses situations : travaux dans une rue pour un commerçant, difficultés économiques du marché, perte d’un client significatif … Dès lors, il faut trouver une solution originale : le gel d’emprunt est souvent la meilleure réponse à un problème conjoncturel.

Pourquoi un gel d’emprunt ?

Avant d’attendre d’être dans une situation de trésorerie très critique, Il est indispensable d’anticiper ces éventuelles difficultés. Le gel de l’emprunt peut être une solution. De quoi s’agit il ?

C’est un dispositif permettant à l’entreprise d’interrompre le règlement de ses échéances liées à son emprunt. Par exemple, si le gel est accordé pour une année, l’emprunt initialement prévu pour 7 années durera finalement 8 années.

Cependant, ce système est conditionné à l’acceptation du banquier. C’est souvent un problème pour 2 raisons : la première est d’ordre technique et la seconde est liée aux protections prises par la banque. En effet, cette dernière est couverte par des systèmes en cas de non remboursement (BPI, …). En modifiant les conditions initiales, la banque perd souvent une partie de ses sécurités.

Dès lors, il est indispensable d’anticiper tout problème de trésorerie et ouvrir un vrai dialogue de transparence.

gel d'emprunt

Le gel d’emprunt ne résout pas tous les problèmes

Il est vrai que la solution de gel d’emprunt arrive à résoudre un problème conjoncturel. Mais il ne faut pas perdre de vue que la situation de l’entreprise doit être retravaillée pour 2 raisons essentielles.

  • Tout d’abord, la durée du gel de l’emprunt ne sera que temporaire. En règle général, le banquier va accepter cette situation pendant une durée de 6 mois voire d’une année. Il peut également renouveler cette expérience mais il ne le fera pas plusieurs fois d’affilée.
  • Enfin, si la société rencontre des difficultés financières, il ne faut pas hésiter revoir le prévisionnel et analyser la situation financière. il est souvent temps de prendre des décisions parfois difficiles.