Le salarié en extra et vous (2/2)


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous êtes en manque d’effectifs et avez besoin d’un salarié en extra ? Quels sont les avantages de ce contrat d’extra ? Easy Compta vous a révélé si vous pouviez recourir à un salarié en extra, en fonction de votre branche d’activité (voire brève « Les salariés en extra et vous (1/2) »). Aujourd’hui, easy compta vous révèle les spécificités de ce contrat, ses avantages et sa mise en œuvre.

Le CDD extra n’est pas un CDD saisonnier

Ne confondez pas, le CDD saisonnier avec le CDD extra. Si vous souhaitez faire réaliser des tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons et des modes de vie collectifs, vous devez faire un signer un CDD saisonnier.

Manque d’effectifs ? Les avantages d’un contrat salarié en extra

Contrairement à un CDD classique, le CDD extra a un avantage financier particulier : vous n’avez pas à payer l’indemnité de fin de contrat à la fin du CDD, sauf si votre convention collective prévoit le contraire.

Un avantage pratique du CDD extra, c’est que vous pouvez en conclure plusieurs à la suite, sans être tenu de respecter un délai de carence entre deux contrats. Attention, si vous faites succédez les CDD extras vous devez tout de même vous assurez que l’emploi occupé par l’extra est par nature temporaire. Vous devez pouvoir le justifier s’il y a un contrôle ou devant le Conseil de prud’hommes.

Un manque d'effectifs Le salarié en extra et vous

Les formalités administratives pour embaucher un salarié en extra

Comme pour chaque salarié; vous devez effectuer une déclaration préalable à l’embauche pour un extra et l’inscrire dans le registre unique du personnel.

Concernant son bulletin de paie, si votre salarié réalise, par exemple, un extra du 1er septembre au 5 septembre et un extra du 10 septembre au 11 septembre; vous pourrez réaliser qu’un seul bulletin de paie, bien que deux contrats auront été signés. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit du même mois.

Attention, votre extra ne peut pas se voir confier des missions plus de 60 jours par trimestre. Sinon, il pourra demander une requalification de son contrat d’extra en CDI. Faites donc un bon suivi des jours travaillés.

Vérifiez votre convention collective, elle peut tout à fait prévoir d’autres avantages ou contraintes financières liés au contrat d’extra. Par exemple : indemnité de congés payés majorée dans le secteur d’activité de la boulangerie.

Si vous avez loupé la première partie de notre article, vous pouvez le consulter ici.