Votre SCI à l’IR ou à l’IS ?


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Votre SCI à l’IR ou l’IS ?

Vous envisagez de créer une SCI et vous hésitez entre SCI à l’IR et SCI à l’IS ? Alors voici nos réponses et nos conseils !

 

Dans une SCI soumise à l’impôt sur le revenu ,

Ce sont les associés qui sont imposés personnellement sur leur quote-part de revenus fonciers. En cas d’option à l’impôt sur les sociétés, ce n’est plus le cas : c’est la SCI qui doit s’en acquitter. Pour rappel, le taux de l’impôt sur les sociétés qui s’applique est celui de droit commun, c’est dire 15 % jusqu’à 38 120 € de bénéfice, puis 33,33 % au-delà. Ainsi, pour un associé taxé à l’impôt sur le revenu dans la tranche marginale la plus élevée (soit 41 % actuellement) ces taux peuvent apparaître séduisants…

Régime fiscal SCI

Dans une soumise à l’impôt sur les sociétés,

Le bénéfice est réparti entre les associés. Les dividendes sont alors taxés à leur nom à l’impôt sur le revenu. Ils bénéficient cependant d’une fiscalité avantageuse avec l’application d’un abattement. De fait, si aucune distribution n’est décidée, il n’y aura aucun impact sur les revenus personnels des associés. Ainsi, la fiscalité personnelle des associés est maîtrisée : seuls les dividendes, c’est-à-dire les gains réellement encaissés, sont taxés. Par ailleurs, on peut avoir plus de déductions à l’IS que dans une SCI à l’IR.