Trouver des clients en freelance, conseils en plusieurs points


Patrick Maurice - Entrepreneur, Expert Comptable, Commissaire aux Comptes

Trouver des clients en freelance, conseils en plusieurs points

Vous avez économisé des sous, vous pensez être fait pour le travail freelance et vous avez une expertise recherchée par les professionnels? Il est l’heure de passer aux choses sérieuses et de trouver des clients!

Que vous soyez salarié, étudiant, ou sans activité, ne vous jetez jamais dans le bain du travail indépendant avant d’avoir fait au moins quelques missions en parallèle de votre activité principale ou de vos études. Il est important de voir si cette forme de travail vous plait et si vous êtes en mesure d’obtenir suffisamment de clients.

A ce stade, pas besoin de vous soucier de l’administration. Concentrez vous sur la recherche de clients. Vous pouvez très bien explorer le marché; regarder s’il y a une demande et même négocier vos prix sans structure juridique.

Il existe de nombreux sites sur lesquels vous pourrez vous inscrire, mais obtenir une première mission y est toujours compliqué car ce que regardent les clients, ce sont les références! Le serpent se mord rapidement la queue…

Alors pour obtenir des références, il faut jouer sur les prix, la réputation et/ ou les sentiments. comme beaucoup, vous serez probablement obligé de passer par la création de projets plus ou moins bien rémunérés pour des ami(e)s ou des connaissances proches.

Vous pouvez aussi intégrer des collectifs, ou bien tester des formations. Cette année 2017 a vu la naissance de plusieurs structures telles que Switch collective ou Soto, qui ont vocation à aider une communauté de personnes en vue de s’instruire et se former afin de se lancer en freelance.

Recourez à votre carnet d’adresse pour trouver des clients

Faites le tour de vos connaissances pour présenter votre travail, votre stratégie et votre vision, puis voyez les réactions.

Commencez par votre réseau professionnel et personnel. Contactez votre entourage, une personne après l’autre, et mentionnez sur les réseaux sociaux que vous cherchez des clients. Il ne s’agit pas de vendre vos services à tout prix et à tout le monde, mais plutôt d’avertir votre réseau et d’écouter les besoins. Ne vous attendez pas à des miracles, ils ou elles n’auront probablement jamais de mission pour vous. en revanche, ils pourraient vous mettre en relation avec une connaissance à la recherche d’un freelance ou penser à vous par la suite.

Que ce soit au travers de vos anciens collègues dans les diverses entreprises ou vous avez pu postuler, auprès de vos anciens camarades de classe de lycée ou de la fac ou encore votre mère ou votre meilleur ami qui n’ont strictement rien à voir avec votre métier; n’hésitez pas à les consulter, car ce sont surement les personnes qui ont le plus envie de vous aider! Assurez vous que vos interlocuteurs comprennent bien votre domaine afin qu’ils puissent vous diriger vers des contacts en cohérence avec votre métier. L’important, c’est d’avoir un maximum de personnes qui savent ce que vous avez à offrir. Cela ne se fera pas du jour au lendemain. Il faut souvent attendre deux à trois mois entre la première rencontre intéressante et la signature. A vous de ne pas perdre une minute!Trouver des clients en freelance, conseils en plusieurs points

Faites grandir votre réseau freelance

La bonne nouvelle, c’est qu’un réseau ce n’est pas statique, ça se développe, ça se travaille.

Les gens de votre réseau qui sont le plus amenés à vous aider sont ceux avec qui vous avez travaillé; qui vous connaissent bien et ont confiance en vos capacités professionnelles. On pense tout de suite aux anciens collègues et clients, mais ce ne sont pas les seuls.

Il est aussi possible de s’appuyer sur des réseaux existants afin de se voir offrir des contrats et de l’aide au sein de sa communauté et ainsi de trouver des clients. Vous pourrez ainsi gagner la confiance des confrères de votre industrie avec qui vous n’avez jamais travaillé. Pour rencontrer et développer des relations, rien de tel que des événements professionnels.

Mais attention, dans bien des industries, il y a un nombre d’événements impressionnant et il faut vite intégrer qu’on ne peut pas physiquement tous les faire.

Faire partie d’une communauté doit avant tout venir d’une envie sincère de nouer des relations; d’apprendre, de passer un bon moment et de faire grandir cette communauté qu’on apprécie. Si vous ne cherchez qu’à gratter des contrats; vous allez passer à coté d’opportunités et vous faire une mauvaise réputation qu’il sera difficile de corriger.

Un réseau ne se construit pas en un jour

Cela peut être stressant de ne pas trouver des clients, mais devenir calculateur et obsédé n’est pas la bonne solution. Essayez le « give before you get« . Cette philosophie, développée par l’investisseur start-up Brad Feld, est devenu un des leit-motiv de la scène start-up:

Pour donner avant de prendre; il faut adopter une philosophie qui consiste à aider les autres sans attendre quelque chose de spécifique en retour. Ce n’est pas de l’altruisme, vous attendez bien quelque chose en retour; mais vous ne créez pas une relation sur des bases transactionnelles.

Les cafés et les déjeuners sont aussi de bon moments pour creuser une relation ou obtenir des conseils, de l’aide et peut être un futur contrat! Vous ne savez jamais où cela peut vous mener… Mais rappelez vous que désormais c’est votre temps et votre énergie que vous vendez. Votre temps et votre énergie sont précieux, distribuez les avec enthousiasme mais ne les gâchez pas.