Entretien professionnel : une obligation !


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous avez un salarié ? Savez-vous qu’un entretien professionnel avec lui est obligatoire ?  Easy Compta continue de faire le point sur ce qu’est un entretien professionnel et les formalités à accomplir pour ne pas faire l’objet d’une sanction administrative (cf : brève « Entretien professionnel : une obligation (1/2) »)

Que dire durant un entretien professionnel ?

Ne stressez pas, il ne s’agit pas d’un entretien où le salarié pourra vous imposer de le faire évoluer sur son poste ou vous demander des formations qui n’ont aucun lien avec ses fonctions. Vous êtes son employeur et c’est à vous que reviendra le dernier mot.

C’est un entretien durant lequel vous devrez échanger avec votre salarié sur ses attentes en termes d’évolution dans votre entreprise. Vous devez vous attendre à ce qu’il demande une augmentation de qualification ou une modification d’emploi dans votre entreprise. Par exemple : il souhaite passer de agent de maitrise à cadre. Vous n’êtes pas tenus de répondre positivement à ses attentes, mais vous devez au moins en discuter. Soyez à l’écoute de votre salarié.

A la fin de l’entretien, vous réaliserez un compte-rendu de l’entretien, dont vous remettrez une copie à votre salarié.

Que risquez-vous si vous ne réalisez pas d’entretien professionnel ?

Si votre entreprise a moins de 50 salariés et que vous ne réalisez pas d’entretien professionnel, sachez que vous n’encourez pour le moment aucune sanction.

Par contre, si votre entreprise a plus de 50 salariés, vous devrez créditer 100 ou 130 heures (pour un salarié à temps partiel) de formation sur le Compte Personnel de Formation de votre salarié multiplié par un montant forfaitaire de 30€ (article R.6323-3 du Code du travail).

Notre conseil : réalisez un entretien professionnel avec chacun de vos salariés ! Sans cette étape, vous ne pourrez pas prétendre qu’un de vos salariés est incompétent sur son poste de travail.