Réagissez face à un accident du travail !


Véronique Maurice - Entrepreneuse, Expert Comptable

Vous avez un salarié qui a eu un accident professionnel ? Savez-vous ce qu’il convient de faire face à cette situation ? Nous vous précisons chaque étape à suivre. Pour reconnaitre un accident du travail, reportez vous à la brève « Constatez le caractère professionnel de l’accident ou de la maladie de votre salarié ! ».

Etape n°1 de l’accident du travail: Protégez votre salarié

Si vous êtes présents lors de l’accident, voici la première étape à respecter. Vous devez, en toute sécurité, vérifier que l’accident ne peut pas s’aggraver. Par exemple : vous devez vérifier si les machines sont bien éteintes, pour ne pas aggraver une blessure de votre salarié.

Vous devez réaliser les premiers gestes de sécurité (exemple : mise en position latérale de sécurité); si aucune autre personne ne l’a pris en charge, puis appelez les pompiers si besoin.

Demandez à chaque personne ayant assisté à l’accident de demeurer sur les lieux, afin de pouvoir obtenir leur témoignage sur les faits.

Etape n°2 : Créez un journal de bord

L’accident ayant eu lieu, il est indispensable d’ouvrir un « journal de bord »; destiné à établir les données objectives et précises relatives aux circonstances de cet accident et les mesures prises à ce titre. Gardez à l’esprit que votre salarié accidenté du travail pourrait revenir quelques mois ou quelques années plus tard; pour obtenir des dommages et intérêts en accusant la société que sa maladie est due à l’accident du travail.

accident du travail

Etape n°3 : Réagissez dans les 24h

Si vous avez un Comité d’Hygiène, de Sécurité des Conditions de Travail, ou alors si votre entreprise a plus de 50 salariés il conviendra de le réunir.

Informez l’assureur de votre société sur l’existence de cet accident.

Etape n°4 : Réagissez dans les 48h

Déclarez l’accident de votre salarié dans les 48h et ce, sans vous faire juge du caractère professionnel ou non. D’ailleurs,  qu’il s’agisse d’un accident que vous considérez grave ou non, vous devez le déclarer !

Pour en connaître plus sur cette déclaration, reportez vous à la brève « Réagissez dans les 48h face à un accident du travail ! ».