La capacité d’autofinancement : définition et calcul

Article

de Gestion

du par Guillaume Paour

La capacité d’autofinancement

La CAF correspond à l’ensemble de ses ressources financières générées par son activité.

En général, la CAF a trois grandes utilités :

 Paiement des dividendes

 Remboursement des crédits

 Financement des investissements

Ainsi, la CAF est un critère essentiel aux yeux des banquiers. En effet, l’entreprise doit disposer d’une CAF suffisante pour faire face au remboursement de ses emprunts.

Capacité d'autofinancement

Pour calculer la CAF, deux méthodes sont possibles :

  Soit avec la méthode dite additive (depuis le résultat Net)

  Soit avec la méthode dite soustractive (depuis l’EBE)

En retenant la première méthode en partant du résultat net, le calcul est le suivant :

+ Résultat net

+ Dotations aux amortissements (68)

– Reprise sur provision et amortissements (78)

+ Valeur nette comptable des actifs cédés (675)

– Produits de cessions d’éléments d’actifs (775)

– Quote-part des subventions d’investissements virée au compte de résultat(777)

= La capacité d’autofinancement.