Le lien entre le Fonds de roulement (FR) et le besoin de fonds de roulement (BFR)

Article

de Gestion

du par Guillaume Paour

C’est quoi un fonds de roulement – FRNG ?

Commençons par quelques définitions pour mieux nous en séparer ensuite. Le fonds de roulement net global (FRNG) correspond à la soustraction suivante :

  • l’ensemble des ressources permanentes dont dispose une entreprise pour …
  • … financer ses emplois permanents.

Qu’est ce que cela veut bien dire ?

Pour faire plus simple, nous allons prendre le cas d’un particulier qui achèterait une maison. Dans l’absolu, cette personne a 3 choix :

  • acheter cash la maison car il a les liquidités,
  • acheter en faisant un chèque et se trouver ensuite en découvert pendant les 20 prochaines années,
  • faire un emprunt comme tout le monde.

Bon, vous avez remarqué que la première solution est peu probable et la seconde totalement impossible. Pourquoi ? Le notaire et surtout le banquier vont interdire au particulier de se trouver en découvert. Ainsi, le banquier applique un principe simple. La maison a une durée de vie très longue. Donc, il faut la financer par un emprunt de longue durée : 15 à 25 ans.

Et bien dans une entreprise, c’est exactement la même chose. D’un côté l’entreprise dispose de matériels, de véhicules de transport (que l’on appelle des emplois durables ou actifs immobilisés) qui doivent être financés soit par des emprunts, soit par des capitaux apportés par les associés (que l’on appelle ressources permanentes).

C’est donc la différence entre les ressources permanentes et les emplois durables que l’on appelle FRNG (Fonds de Roulement Net Global). Quand les choses vont bien, les ressources sont supérieures aux emplois. Quand cela va mal, c’est le contraire. En effet, quand il y a un excédent positif, cela permet de financer le BFR (Besoin en fond de roulement).

En effet, l’activité occasionne ce que l’on appelle un besoin en fonds de roulement (BFR). C’est pourquoi le FRNG doit être supérieur au BFR.

fonds de roulement

Comment le BFR augmente ?

En théorie une entreprise qui paierait ses fournisseurs au comptant et n’accorderait pas non plus de délai de règlement à ses clients tout en écoulant sa production (ou ses marchandises) en flux tendus n’aurait aucun BFR.

Mais, en pratique, en dehors du secteur de la distribution, la plupart des entreprises ont un stock cyclique et se font crédit entre elles pour le règlement de leurs factures. Il existe donc un décalage entre, d’un côté, les encaissements et décaissements de trésorerie et, de l’autre, les opérations commerciales et sorties de stocks qui donnent naissance à ces flux de trésorerie.

Lorsque ce décalage est en faveur de l’entreprise, cela constitue une ressource de financement. A contrario, lorsqu’il est au détriment de  l’entreprise, cela génère un besoin de financement. Or souvent la trésorerie disponible en banque ne suffit pas.

Dans ce cas, l’entreprise doit recourir à des financements à moyen ou long terme qui sont généralement les emprunts et les augmentations de capital.

Certains modèles proposent de mesurer le BFR en nombre de jours de chiffre d’affaires.

Ainsi le dirigeant comprend mieux, par exemple, l’impact d’un accroissement du délai de stockage (ou du délai de règlement des clients) sur l’augmentation de son besoin en fonds de roulement qui peut mettre l’entreprise en difficulté financière. Cet indicateur doit permettre au dirigeant de juger de l’équilibre financier de son entreprise et d’agir éventuellement sur les leviers de financement.

Pour conclure, sachez que la plupart des calculs de FRNG et BFR se font par l’intermédiaire du plan de comptes.