EBE : Excédent Brut d’Exploitation

Article

de Gestion

du par Patrick Maurice

Excédent brut d’exploitation

L’EBE est l’indicateur qui mesure la ressource brute avant IS dégagée par l’exploitation. Il s’agit de la différence entre les produits encaissables d’exploitation et les charges décaissables d’exploitation.

L’EBE figure parmi les soldes intermédiaires de gestion calculés à partir du compte de résultat. Il existe deux façons d’aboutir à l’EBE, l’une en partant du chiffre d’affaires, l’autre en partant du résultat comptable.

Excédent brut d'exploitation

L’EBE intègre l’ensemble des comptes de 60XXXX à 64XXXX du PCG mais ne tient pas compte des charges et produits financiers et exceptionnels puisqu’il vise uniquement à juger la politique d’exploitation, ni de l’amortissement de l’actif immobilisé et autres produits et charges d’exploitation (à la différence du résultat d’exploitation).

Son objectif est d’appréhender l’ensemble des flux de trésorerie générés directement par l’exploitation. Cela explique l’exclusion des dotations aux amortissements qui sont des charges virtuelles en ce sens qu’elles ne sont pas décaissables (seul le coût de l’investissement l’est). Il est parfois assimilé au résultat économique de l’entreprise qui sert à calculer la rentabilité économique.

Ce qui rend l’EBE aussi intéressant, c’est qu’il permet de mesurer l’autofinancement de l’entreprise par son exploitation, lequel servira à rémunérer les apporteurs de capitaux que sont les établissements de crédit et les actionnaires et à réinvestir pour les besoins de l’exploitation.