Astuce N° 1 : calcul coût de revient horaire de la main d’oeuvre.

Article

de Gestion

du par Patrick Maurice

Le coût de revient horaire main d’oeuvre est souvent sous estimé.

Le cout de revient horaire main d’oeuvre fait partie de la gestion d’une entreprise. Hors, la gestion est l’un des points clés de toute activité. Votre entreprise n’y échappe pas. Vous devez connaître l’argent que vous gagnez lorsque vous facturez ou que vous faites un devis. Souvent, la notion de main d’oeuvre reste théorique. Pour être un peu plus à l’aise, voici la méthodologie pour calculer le calcul coût horaire de votre main d’oeuvre ou plus généralement le cout de revient de votre main d’oeuvre.

Astuce Numéro 1 : calcul du coût de revient horaire main d’oeuvre.

Le calcul de vos charges fixes pour arriver au coût de revient horaire main d’oeuvre

La méthode de calcul n’est pas trop difficile. Commençons par identifier les charges fixes, celles que vous identifiez dépenses récurrentes. En d’autres mots, celles que vous devrez payer que votre activité soit très soutenue ou non : par exemple le loyer, les assurances, l’électricité. Vous conviendrez que même si votre activité était à zéro, vous seriez obligé de payer votre loyer. En additionnant toutes ces dépenses, vous obtiendrez le total annuel de vos charges fixes. Astuce : si vous dirigeant, n’êtes pas directement affecté à la production, nous vous conseillons de mettre votre rémunération et vos charges sociales dans le calcul de vos charges fixes.

Nous supposons 12 000 euros annuels.

cout de revient horaire main d'oeuvre

L’estimation de vos heures facturables

Ensuite, vous allez définir le nombre d’heures facturables de vous même et de vos employés si vous en avez. Nous parlons d’heures facturables et non payables. Un apartheid est nécessaire à ce niveau.

Le potentiel facturable pour le calcul de coût de revient horaire de main d’œuvre

Le potentiel de chiffre d’affaires de l’entreprise est lié à la capacité de l’outil de travail notamment l’effectif de l’entreprise. À ce titre il convient de distinguer le personnel dit « productif » du personnel dit « improductif ». Pour couper court  à tout préjugé, nous ne disons pas que le personnel « improductif  » n’a pas de rôle décisif et important au sein de l’entreprise, nous le qualifions ainsi parce qu’il ne facture pas d’heures.

Dans vos calculs d’heures, tenez compte uniquement des heures de personnes productives ou semi productives (exemple un chef d’entreprise productif à hauteur de 20% de son temps).

Vous noterez cependant qu’une personne 100% productive ne l’est pas en vérité.  Il faut tenir compte des congés, des pauses, des formations, des déplacements et des absences de toute nature .

Un exemple chiffré pour calculer le coût horaire ?

Tout d’abord, commençons par le début. Il y a 53 semaines par an. Retenons l’exemple d’un contrat de travail de 35 heures. Ainsi, cela fait 35 heures * 53 semaines, soit 1 855 heures. Mais ce sont les heures payées, non pas celles qui sont travaillées.

Les heures travaillées se calculent en enlevant les congés payés (5 semaines de 35 heures, soit 175 heures) et les jours fériés (12 jours de 7 heures, soit 84 heures) : on arrive ainsi 1 596 heures maximum (Nous n’avons pas tenu compte de dispositions particulières liées aux conventions collectives, congés parental, maternité, maladie,…). Malheureusement, le nombre d’heures travaillées ne représente pas les heures facturables. Vous devez enlever :

  • les heures de formation,
  • l’adaptation au poste,
  • la non productivité (pause café, cigarette, les sms …

Nous vous conseillons d’enlever environ 15 %. Cela ramène à 1 400 heures environ facturables par année.

cout de revient horaire main d'oeuvre

 

Les charges fixes constituent un handicap du seuil de rentabilité

Finalement, en reprenant 12 000 euros de charges fixes et nous supposons 2 personnes à 1 400 heures facturables (soit 2 800 heures en tout), on obtient 4.3 euros par heure facturable de charge fixe (12 000/2800).
Si le coût du salaire est par exemple de 12 euros bruts de l’heure + 4 euros de charges patronales, le vrai coût horaire de votre salarié sera de 12 (salaire brut) + 4 (charges patronales) + 4.3 (charge fixe horaire) = 20.30 euros. A ce titre, nous ne pouvons que vous conseiller soit de vous rapporter au bulletin de salaire de votre salarié, soit de passer par une simulation des charges patronales.

Vous connaissez ainsi votre coût de revient horaire.

En conclusion, cette méthode est approximative mais elle vous permet sans calcul complexe d’avoir une idée du montant à rajouter à votre coût de revient horaire de votre salarié.

Désormais, la rentabilité de vos activités ne sera plus un secret et vous pourrez prendre plus de décision, notamment :

  • Concentrer votre activité sur certains produits ou prestations,
  • Réfléchir au recours à la sous traitance pour certains produits,
  • Augmenter vos prix de vente.

Quelle action corrective ?

Vous disposez de 2 solutions pour améliorer votre coût de revient horaire :

  • diminuer vos charges fixes : mais cela est complexe dans le temps,
  • accroitre votre activité et embaucher d’autres personnes productives. Cela vous impose une nouvelle politique commerciale.

Bons calculs !

L’équipe easy Compta